Un oeil sur … « nos backpacker’s jobs »

Aujourd’hui, épuisé par nos 149h de travail ces 13 derniers jours, et profitant d’un miraculeux « day off », j’en profite pour vous parler de nos différents jobs effectués au cours de notre périple en Australie. Étant très difficile de décrire objectivement ces différents boulots, j’ai décidé de mettre en place un système de notation afin de rendre plus concret ma description, pour les plus fainéants pressés, ils vous suffit donc de lire les notes pour comprendre, mais vous passerez évidemment à côté d’un nouveau chef d’oeuvre de le littérature numérique… dommage…


Pour cela je vais m’appuyer sur 3 critères très importants dans un job de backpacker:

  1. La paie
    Bien sur extrêmement important, surtout dans un voyage d’un an au cours duquel nos jours sont comptés. Il est important d’arriver à gagner le plus d’argent possible en le moins de temps possible, pour pouvoir repartir avec Bernard et en profiter un max!
    Deux types de job: Payé à l’heure ou payé au rendement.
  2. La pénibilité
    Critère là aussi prépondérant, cet aspect comprendra la difficulté physique a proprement parlé, les conditions climatiques, la dangerosité potentielle etc…
    Il est important de « remplir les caisses » mais il faut s’assurer que le jeu en vaut bien la chandelle…
    Ici moins il y a d’étoiles plus le travail était pénible, et plus il y a d’étoiles et plus les conditions étaient favorables.
  3. L’environnement
    Dans chaque emploi il est essentiel d’avoir le meilleur environnement possible, mais d’autant plus en voyage. Les jobs de backpackers sont souvent constitués de tâches pénibles, il est donc moins difficile de rester longtemps dans un travail quand l’environnement est bon.
    Par « environnement » j’entends l’ambiance au travail, les relations avec les « boss », la possibilité ou non d’avoir un logement, et toutes les petites choses du quotidien au travail qui peuvent changer considérablement notre vision sur un emploi.

Maintenant que la partie fastidieuse mais nécessaire d’explication des critères est enfin terminée, nous pouvons passer à nos différents jobs durant cette année.

« Pear tree thinning »

Lieu: Shepparton, Victoria
Période: Octobre 2017
Notre premier travail était du « pear tree thinning », pour les moins anglophones d’entre vous, nous devions tailler des poiriers.
Nous sommes restés un mois et avons gagné approximativement 2600$ chacun.
La Paie
étoiles

Ce travail était payé « au rendement », nous devions tailler des « grappes » de  poires afin de n’en laisser qu’une seule pour qu’elle puisse se développer correctement. Nous touchions entre 14$ et 17$ la « bay » (à peu près, sachant qu’il nous fallait entre 40min et 1h pour faire une « bay »). Rajouter à cela qu’une fois par jour nous étions contrôlés sur une « bay » au hasard et en fonction du nombre d’oubli de grappe notre paie variait…
La pénibilité
c3a9toiles-e1525232630553.jpg
Un petit peu mal au dos, quelques coupures de sécateurs au bout des doigts, mais rien de physiquement difficile…
Nous commencions à 6h30 et nous finissions entre 15h et 16h, avec une pause d’une quarantaine de minutes le midi, plutôt light comme journée de backpacer.
Niveau climatique, il commençait à bien faire chaud…
Nous travaillions en solitaire mais les écouteurs étaient autorisés donc en musique et en podcasts la journée était assez vite passée.

L’environnement
étoiles
Nous étions embauchés par une grosse société et nous étions assez nombreux sur le lieu de travail (à peu près 100 travailleurs).
Il y avait possibilité d’avoir un logement mais pour le même prix que le camping et a partager une maison (souvent sale et peu confortable). Nous avons donc opté pour la solution camping, à 15min du travail.
Pour être tout à fait honnête, l’ambiance entre les travailleurs était bonne mais le manager général changeait la paie d’une « bay » quasi chaque semaine sur des critères incompréhensibles… Ajoutez à cela quelques menaces de nous remplacer facilement si l’envie s’en faisait sentir et vous avez l’atmosphère dirons nous « moyenne » de ce travail.

« Mango picking »

Lieu: Rockhampton, Queensland
Période: Décembre 2017
Après notre traversée du désert, nous devions retrouver du travail car nous étions un peu « à la dèch' »…
Nous arrivons donc dans une petite exploitation familiale de mangues, tenue par un couple au milieu de la trentaine.
Nous sommes restés une semaine et avons gagné approximativement 800$ chacun.

La Paie
étoiles
Ici la paie était à l’heure, et nous touchions 23$ de l’heure. Ce qui est dans la moyenne des salaires de backpackers mais nous travaillions beaucoup d’heures donc la paie à la fin d’une semaine était pas mal!

La pénibilité
étoiles
Plusieurs différents aspects ont contribué à la difficulté de la semaine passée à « picker » les mangues.
La chaleur: Entre 33 et 40°C tous les jours…
Les mangues: Lorsqu’elle sont cueillies, il jaillit un liquide de la mangue, malgré les mise en garde , au cours d’une journée de 10-11h de travail il arrive d’être de temps en temps moins concentré sur la manière de cueillir la dite mangue et de se retrouver en contact avec le sap (liquide de la mangue). Pour 70% de la population aucun problème, mais certaines personnes, dont la rédactrice en chef de ce site, surréagissent à ce liquide et ont des problèmes dermatologiques qui vont du petit rash, à l’énorme cloque… Pas besoin de vous dire ce que Laura a eu… Suite à cela, sur conseil d’un médecin, nous avons dû quitter l’exploitation pour limiter les dégâts qui étaient déjà assez importants…

L’environnement
étoiles
Nous avons pu garer notre bon vieux Bernard à l’arrière du jardin que nous partagions avec 5 autres couples de backpackers Allemands, Anglais et Italiens, nous avions une grande table et des chaises sous deux énormes arbres qui nous procuraient une ombre non négligeable vu la température… Une belle auberge espagnole au grand air!
Gros plus, à la fin de chaque journée de travail, Dan, le patron nous remplissait une énorme glacière de soda, limonade, et bières…
Côté environnement, rien à redire!

« Weeding peanuts field »

Lieu: Murgon, Queensland
Période: Janvier 2018
Notre départ de la ferme de mangue nous obligea à trouver rapidement un autre travail car une seule semaine de salaire n’était pas assez pour que nous puissions descendre la côte Est tranquillement… Nous décidions donc de poster une annonce sur « leboncoin » local, et nous nous sommes fait contacter par un fermier qui avait besoin de personnes pour du « weeding peanuts field », comprenez « désherber un champ de cacahuètes ».
Nous sommes restés 10 jours et nous avons gagné approximativement 1100$ chacun.

La Paie
étoiles
Payés à l’heure, 22,5$ initialement, à notre départ au moment de lui faire la facture, Wayne le fermier bourru nous dit de calculer avec 25$/h… « Thank’s mate » comme on dit ici.

La pénibilité
étoiles
Ici aussi très chaud, plus de 30°C tous les jours, aucun nuage… Ce n’était pas les plants de cacahuètes (qui poussent sous terre, moi aussi je n’en avez aucune idée avant) et les mauvaises herbes qui pouvaient nous procurer de l’ombre…
Autre aspect, musculaire celui la, vous avez tous une fois désherbé un jardin, imaginez la même choses, mais sur un champ immense… Au bout de trois jours nous marchions comme des cowboys… Le point positif était que nous pouvions gérer notre temps de travail comme on voulait, nous travaillions de 7h à 12h et de 13h à 16h.

L’environnement
étoiles
Bons points: Nous pouvions garer gratuitement notre van dans le jardin de la ferme et le brancher. Autre point positif, notre rencontre avec Tyson, un petit chien adorable que nous avons failli emmener avec nous lors de notre départ…

Mauvais point: Un fermier bourru… Assez impossible à comprendre avec un accent à couper au couteau, des problèmes de familles, pas de wifi et la première « ville » à plus de 20min de route.

IMG_3920

« Grape picking »

Lieu: Heywood, Victoria
Période: Mars 2018
Pensant trouver un bon job de cueillette de pêches qui s’avéra être un véritable flop (je vous épargne un paragraphe sur ce job effectué uniquement 1h…), nous revenons dans le Victoria. Nous suivons donc un pétillant duo de « Backpackeuses » rencontrés lors de notre premier travail pour faire du « grape picking », autrement dit « les vendanges ». Très facile d’être embauché pour les vendanges en étant français en Australie, ils pensent que nous sommes tous spécialistes du vin dans notre hexagone!
La Paie
étoiles
23$ de l’heure encore ici, mais uniquement 3 étoiles car les journées étaient assez courtes, entre 6 et 8 heures…

La pénibilité
c3a9toiles5.jpg
Le travail le plus « easy » que nous avons fait durant cette année… Température moyennes, rythme normal, peu d’heures de travail et possibilités en cas de petites fringales de bouloter une petite grappes discrètement.

L’environnement
étoiles
Au travail, des boissons fraîches distribuées à la pause de l’après midi, plutôt une bonne ambiance. Mais les campings dans le coin étant un peu chers, dans un but d’économie nous avons passé nos nuits dans un free camp, plein de koalas à notre plus grand bonheur mais dépourvu de douche…

thumb_IMG_3641_1024

thumb_IMG_E3643_1024

« Potatoes harvest »

Lieu: Colac, Victoria
Période: De fin Mars à début Mai 2018
Dernier travail en Australie, nous étions sur la route pour aller ramasser des châtaignes, un plan « douteux », quand nous avons reçu un message pour « harvesting potatoes »… Nous décidons sur un coup de tête d’y aller… Excellente idée!
Nous aurons travailler 7 semaines et gagné approximativement 7500$ chacun.

La Paie
étoiles
Payés à l’heure, 20$ de l’heure, peu comparé aux autres me direz vous, mais nous travaillions entre 11 et 13h par jours, 6 à 7 jours par semaine. Ce qui fait à la fin de la semaine une paie 5 étoiles.

La pénibilité
étoiles
Le travail consiste à être de chaque côté d’un tapis roulant à l’arrière du machine agricole, une récolteuse, et à retirer la terre et les mauvaises pommes de terre. Pas très compliqué, mais à la longue la fatigue se fait sentir…
La journée classique est de 5h45 à 18h, mais il arrive de travailler de 4h45 à 18h… Très très long!

L’environnement
étoiles
Sans aucun doute le meilleur environnement qu’on aie eu de tous nos jobs de backpacker.
En plus de la paie expliquée au dessus, nous sommes logés gratuitement dans une caravane, comme je vous le disais dans mon « oeil sur la vie en van », et tous les dimanches un des fermiers nous offre des baguettes « françaises » (difficiles à trouver et terriblement chères ici).
Les deux fermiers sont deux frères très sympas, nous travaillons avec deux de leurs fils et un local haut en couleur!
Environnement PARFAIT, 5 étoiles!  

IMG_E3874

IMG_E3931

Voila, vous savez tout sur nos différents jobs australiens !!

La récolte de patate nous a permis de mettre suffisamment de côté pour ne plus avoir à re travailler ici. C’est donc 3mois de roadtrip sans interruption qui nous attendent !

Place au voyage donc et à bientôt pour un nouvel Oeil de Pat’s !!!

10 commentaires sur « Un oeil sur … « nos backpacker’s jobs » »

  1. Merci les enfants, c’est chouette de vous voir! Pas facile de gagner sa croûte😥 et vive les patates👍allez, place à la balade, profitez surtout et attention à vous gros bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Ça c’est de l’étude comparative ! Ce sera très utile aux prochains backpackers. Je reste très impressionnée par tous ces petits/gros boulots que vous avez enchaîné. 👏

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ce témoignage. C’est très intéressant et riche d’enseignements sur les conditions de travail à l’étranger et votre expérience personnelle. J’apprécie particulièrement votre regard critique qui manque souvent dans les récits de voyage. Bonne continuation. Amitiés à vous deux. Arnaud

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s