SOUTH QUEENSLAND II: Glass House Moutain & Lamington National Park

Fin de la parenthèse urbaine avec Brisbane et Goldcoast et retour au vert pour ce nouvel article.

On voulait profiter des derniers parcs nationaux du South Queensland avant de passer la frontière de notre 5ème état: le New South Wales.

Ainsi sur une semaine, nous avons enchaîné Glass House Mountain, Lamington National Park & Springbrook National Park.

La végétation du South Queensland n’a rien à voir avec celle du Nord. Et c’est ainsi qu’on dit « bye bye » palmiers, jungle tropicale et croco dans les rivières et « hello » forêt de pins et pâturages verdoyants.

GLASS HOUSE MOUNTAINS

1er stop de la fin de notre périple dans le Queensland, les Glass House Mountains sont constituées de pics volcaniques ressemblant selon James Cook aux hauts fourneaux coniques des verreries de son Yorkshire natal.

On a la chance de tomber sur la plus dévouée des bénévoles au centre d’informations du parc, qui nous donne toutes les meilleures randos, point de vue et villages à faire dans le coin.

Sur ses conseils avisés, on décide de réaliser l’ascension du Ngungun (253m, tranquille l’ascension). L’avantage étant que c’est le seul de monts qui nous offrira une vue panoramique sur la chaîne de montagne.

On fait notre petite rando avec un couple de retraités anglais (tranquille je vous dis), on arrive en haut et on se balade sur la crête tout en se délectant de la vue à 360º.

DSC01625

DSC01642

DSC01655

DSC01663

Après cette courte marche, on passera la journée à enchaîner les lookout avec notre baroudeur de Bernard. Mais maps.me faisant un peu des siennes ce jour la… on décide d’écourter la journée et de rentrer au freecamp car demain nous attend une loooongue route pour le Lamington National Park.

DSC01677

DSC01689

DSC01684

LAMINGTON NATIONAL PARK

 

C’est donc par de très longues et étroites routes en lacets qu’on accède au parc. Je pense qu’on a dû prendre facilement 45min de retard par rapport à l’itinéraire annoncé mais il faut dire qu’on est assez peu habitués aux routes de montagnes surtout qu’on ne les gère par de la même façon avec un Francis qu’avec un Bernard.

J’essaye donc de ne pas trop prêter attention aux glissements de terrains tous les 300m sur le bord de la route tandis que Pat’s garde son calme tout en donnant des encouragements à notre Bernard qui nous épate tous les jours.

Alors qu’on grimpe non stop depuis 2h, on a du mal à imaginer qu’on va trouver un village au bout du chemin. Mais on finit malgré tout par déboucher sur le plateau de Lamington qui culmine à 1100m. C’est ici que s’étirent les 200km² du national park, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et sillonné par plus de 160km de sentiers pédestres.

Arrivés en milieu d’après midi, on décide de ne pas se lancer direct dans une randonnée et on profite du camping du parc et de ses douches chaudes :).

Le lendemain on attaque donc avec la principale raison de notre venue ici: la Tree Top Canope Walk.

Le chemin consiste en des passerelles suspendues entre les arbres à 10m du sol avec au milieu une échelle à 2 paliers dans un arbre: le premier à 20m et le second à 30m. On grimpe sans hésiter et on rigole beaucoup en imaginant certains copains dans la même situation (oui on parle de vous les Duplessy ^^).

DSC01807

DSC01809

DSC01818

DSC01856

Le parcours n’est pas très long (maximum 1h en prenant bien son temps) et nous laisse un peu sur notre faim mais il a le mérite d’être gratuit ce qui est assez rare pour ce type d’attraction.

Après ça, il est à peine 9h donc on profite de la fraîcheur pour attaquer une boucle de quasi 13km.

On suit un cours d’eau en passant de cascades en cascades.

DSC01881

Le soir on se motive à faire les 6km à pieds qui nous séparent d’un point de vue sur la vallée pour y voir le coucher de soleil.

L’Australie offre des couchers de soleil sublimes mais on a rarement l’occasion d’en profiter à fond en les observant depuis un lookout dédié à cet effet et ce pour deux raisons: 1/ je l’ai déjà dis, nous n’aimons pas rouler de nuit avec Bernard et particulièrement en campagne. Vu le nombre de kangourous morts que nous croisons sur les routes, on sait que c’est un risque non négligeable 2/ Et quand nous ne sommes pas en pleine cambrousse, on s’expose au risque de ne plus avoir de place en freecamp après 19h…

Bref, pas besoin de se motiver longtemps et c’est sur un lookout désert qu’on arrive. On profite donc enfin d’un superbe coucher de soleil made in Australia et ce en toute intimité.

DSC01932

DSC01947

DSC01970

DSC02019

DSC02037

DSC02039

Prochaine étape: NEW SOUTH WALES

* Bon vous aurez remarqué que le titre de mon article ne mentionne pas le Springbrook National Park… Pour faire simple, on ne peut que déconseiller d’y aller, surtout après avoir fait le Lamington à côté. Encore une fois aucun regret, on ne peut pas s’en mettre plein la vue à tous les coups…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s