North Queensland II: Daintree Rain Forest & les Wallaman Falls

J’avais commencé à envoyer de la verdure et du palmier dans mon dernier article. Je vais continuer sur ma lancée et rentrer dans le vif du sujet en vous emmenant dans la jungle pour ce 2ème article consacré au North Queensland.

Je vous avais donc laissé à Port Douglas, en route pour la Daintree Rain Forest.

D’abord, je dois vous expliquer que quand j’ai commencé à sérieusement me renseigner sur l’Australie, de tous les sites incroyables que j’ai pu trouver sur le net, la Daintree s’est directement classée dans le Top 5 des choses que je ne voulais pas louper (j’en suis à 4/5 déjà, le reste c’est du bonus 🙂 ).

Mais au fait, c’est quoi la Daintree ??

La Daintree c’est donc, à la fois, une forêt humide classée au Patrimoine mondial, un fleuve, un récif corallien, un village et le territoire de ses gardiens traditionnels, les Kuku Yalanji. C’est un écosystème ancien et fragile, autrefois menacé par l’exploitation forestière, et aujourd’hui protégé par un parc national.

Voila pour le décor.

On veut donc se rendre dans la partie entre la Daintree River et Cape Tribulation.

Cette zone fait partie intégrante des Wet Tropics et ici on l’appelle « l’endroit où la jungle rencontre le reef » (il n’en fallait pas plus pour me faire rêver…).

On sait que la zone est très sauvage, quasi inhabitée car protégée. Au nord de la Daintree River, l’électricité est fournie par des générateurs ou (de plus en plus) par des panneaux solaires.

Ce qu’on ne sait pas c’est comment s’y rendre, le Lonely Planet n’est pas très clair là dessus et on ne voudrait pas se retrouver dans l’embarras avec notre Bernard.

On se renseigne donc auprès de l’Office de Tourisme de Port Douglas.

La dame nous donne un plan très détaillé (haha !! il n’y a qu’une route !!). Oui, on peut s’y rendre avec Bernard, jusqu’à un certain point, je cite « vous verrez bien quand il faudra un 4×4 ». Le seul moyen d’y aller, c’est d’emprunter le ferry qui traverse la Daintree River et il faut faire quelques provisions avant de partir « au cas où ».

On est déjà parés pour le dernier point alors on n’hésite pas et on fonce choper un ferry pour arriver à notre camping avant la nuit.

Pourquoi ce rush pensez-vous ?? Et bien, on ne fait pas forcément les choses dans le bon ordre. Aussi comme on s’était retrouvé à faire le Red Center en plein été … et bien on fait le North Queensland pendant le Wet, la saison humide. Si on a eu beaucoup de chance jusqu’à présent, la météo annonce une semaine de pluie non stop d’ici 3 jours. C’est donc maintenant ou jamais pour faire la Daintree sans prendre le risque d’y rester coincés.

Voila pour le contexte.

45min plus tard, nous voila arrivés à l’embarquement du ferry. Ferry étant un bien grand mot pour un bac tiré par deux câbles. C’est roots quoi !! Les champs de canne à sucre ont déjà cédé la place à une forêt bien dense, et on a l’impression qu’on s’apprête à traverser l’Amazone.

DSC00924

Pour une traversée d’à peine 10min, le ticket de ferry précise quelques règles de conduite sur le bateau et se termine en disant que nous le prenons à nos risques et périls … Notre niveau d’excitation baisse un peu… juste le temps d’atteindre l’autre rive et de tomber sur un panneau qui semble tout droit sorti de Jurrasic Park !!

DSC00931

Passé la rivière, on rentre dans un nouveau monde. Plus on progresse, plus la luminosité baisse. La jungle forme comme un rideau opaque de chaque côté de la route et le seul signe de civilisation que l’on rencontre ce sont les panneaux jaunes « attention aux casoars ».

45min plus tard, nous arrivons à Cape Tribulation. On est déjà émerveillés par notre trajet. On descendant du van pour réserver notre camping, c’est la claque !! Une humidité ambiante mes amis… de celle qui fait que tu n’arriveras jamais à faire sécher ta serviette à 100% durant ton séjour, qui fait aussi que ta peau a toujours cet éclat particulier … (d’autres appellent cela la transpiration, soit). Je le vis quand même mieux que l’absence totale d’air du désert, mais ce n’est pas le cas de Pat’s qui a gardé un effet « je sors de la douche » pendant deux jours.

Plus que jamais, il règne une atmosphère de bout du monde que j’adore. En raison du Wet, la plupart des campings & restaurants sont fermés ou sur le point de le faire (ils se comptaient déjà sur les doigts d’une main). On sent qu’on fait partie de la dernière vague de voyageur de la saison et l’ambiance est clairement à la détente et à la fête. Notre camping est aussi le seul bar du coin et c’est avec un grand plaisir qu’on commande un deux pichet de bière à 10$ pour conclure cette journée en beauté.

Le lendemain, on attaque par une petite rando jusqu’à un trou d’eau (le seul sans croco dans le coin). Une fois là bas, on se remémore ce que la dame de l’office de tourisme nous avait dit concernant la praticabilité de la route. En effet, passé ce point, une rivière d’un mètre de profondeur barre la route. On verra deux 4×4 la traverser et effectivement, Bernard a beau être un baroudeur, il n’est pas encore amphibie.

DSC00933

DSC00938

On se prend pour Indiana Jones tout le long du chemin, avant de déboucher sur un arbre toutes racines apparentes, baignant dans notre trou d’eau. On y passe quelques heures, le temps de se rafraîchir et de faire quelques vidéos de Pat’s se prenant pour Tarzan.

DSC00942

DSC00946

DSC00951

DSC00973

DSC00993

Le reste de notre séjour, on le passera à sillonner la seule route goudronnée du coin. Avec un coup de coeur pour le lookout de Myall Beach et la sublime Cow Bay Beach.

IMG_4384

DSC01098

DSC01111

DSC01135

Notre seul regret en reprenant le ferry, c’est de ne pas avoir croisé de casoars et en même temps, je pense qu’on en aurait pas mené large (cherchez « attaque casoars » sur Google vous verrez !!!).

DSC01084

De retour à la civilisation, le Wet commence à sérieusement faire son effet dans la région. On quitte Cairns alors qu’il pleut non stop depuis 24h et les effets sont déjà conséquents: routes et champs inondés, rivières en crues …  Direction le sud pour fuir les intempéries. 600km plus bas (une broutille en termes de distance australienne), il y a le numéro 2 de ma « to do list »: Les Whitsunday.

On consulte la météo, on a 3 jours avant que la pluie ne s’installe pour un petit moment sur la région… De nouveau, on saute le pas et on réserve une croisière dans les îles pour le samedi (nous sommes le jeudi).

On consulte le Lonely pour voir ce qu’il y a d’intéressant à faire dans le coin histoire de meubler jusqu’à samedi. Et c’est pas plus emballer que ça qu’on prend la route pour les Wallaman Falls.

Les Wallaman Falls

N’allez pas penser qu’on est devenus des voyageurs blasés genre « une cascade ? ouais… bof… », mais une partie du parc où se trouve les chutes est fermé à cause des dégâts causés par 48h de pluie non stop donc on est moyennement sereins.

2h de route et quelques lacets plus tard, nous voila dans les montagnes, où  miracle il ne pleut plus. On va voir le campground du parc national avant de se rendre au lookout des chutes pour checker les randos à faire demain.

Et là, deuxième claque mes amis… visuelle cette fois ci. Boostées par les pluies récentes, les chutes sont tout simplement incroyables… Le vacarme causé par les trombes d’eau chutant de 270m, les nuages de vapeur d’eau flottant dans la vallée… On n’en reste tous les deux sans voix et c’est après quelques minutes de contemplation qu’on se regarde et qu’on se dit qu’on a bien fait de venir.

DSC01140

DSC01184

IMG_4448

Le lendemain, on effectuera la rando allant jusqu’en bas des chutes (toujours dans un esprit très Indiana Jones). On aura même droit à quelques rayons de soleil.

IMG_4466

DSC01209

DCIM100GOPROGOPR2436.

On aura finalement été très chanceux coté météo, puisqu’on aura réussi à passer entre les gouttes pour apprécier à fond nos deux dernières destinations.

Que ce soit la Daintree, dont je rêvais tant, ou les Wallaman Falls, excellente surprise, cette semaine aura vraiment était magique et nous aura fait découvrir encore un tout nouvel aspect de l’Australie.

Mais le meilleur je le garde pour la fin car comme vous le savez, on a une croisière sur les Whitsunday de bookée :).

6 commentaires sur « North Queensland II: Daintree Rain Forest & les Wallaman Falls »

  1. Comme c’est beau de vous voir dans ces paysages paradisiaques pendant que nous regardons la neige tomber
    Nous vous faisons plein de gros bisous
    Bon vent pour la suite

    J'aime

  2. Le récit est prenant, les photos sont magiques !quelle chance pour vous de découvrir ce pays magnifique ! Mais aussi quel honneur pour L’Australie d’être aussi bien décrite et racontée…. Merci !! … Gros , gros Bisous….

    J'aime

Répondre à Patricia Damiens Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s