North Queensland I: The Great Barrier Reef & Port Douglas

Dans mon dernier article « bilan », j’évoquais notre arrivée dans le Queensland après notre traversée du désert.

C’est avec une joie non dissimulée que nous avons passé la frontière et nous étions bien contents d’y trouver un paysage verdoyant et tropical, à l’opposé du désert rouge qu’on venait de quitter.

Après plus d’un mois passé ici, j’avoue que je ne savais pas par où commencer aussi j’ai décidé de diviser mon récit en 3 parties et la première sera donc consacrée à notre journée sur la Great Barrier Reef et la ville de Port Douglas.

Mais d’abord, je vous dépeins rapido l’ambiance dans le Queensland !!

La météo d’abord: on est passé de 40 degrés sans air, à 30 degrés mais avec 70% d’humidité. Comme je l’ai dit plus haut, pour le North Queensland, le mot clé est TRO-PI-CAL. Les routes sont entourées de montagnes verdoyantes, de bananiers, palmiers et champs de canne à sucre. C’est le genre de paysage qui me rends totalement euphorique, peut être parce qu’on ne trouve rien de semblable en France (métropole) ou alors parce que ça me rappelle La Réunion.

Le dépaysement est total !! Avec en prime, la touche dangerous des panneaux « attention aux crocodiles » qu’on croise à chaque rivière.

Niveau population et bien, on est face à un festival de nuques longues dès qu’on passe la porte d’un supermarché (nous sommes d’ailleurs devenus fournisseurs officiels de « mulet passion »). Si vous vous rendez dans les terres, vous pourrez y observer des hommes à santiags et chapeaux de cowboy… Le comble étant de tomber sur un cowboy avec une nuque longue et là c’est comme si vous aviez gagné Rolland Garros. Bref, j’ironise pas mal mais si vous en parlez à Pat’s, il vous dira que c’est un portrait plutôt fidèle ^^.

Notre 1er objectif en arrivant dans le Queensland était de renflouer les caisses. Deux jobs physiquement éprouvants (et quelques aller/retour chez le médecin) plus tard, on a décidé d’un commun accord (au milieu d’un champ de cacahuètes) qu’il était temps de se faire plaisir avec notre argent durement gagné (j’en garderais des cicatrices à vie alors oui je peux dire durement gagné*).

Il faut dire qu’on est pas dans la partie la plus dégueu de l’Australie, puisqu’on est quand même dans l’état de la Grande Barrière de Corail, de la forêt humide de Daintree, de la plage avec le sable le plus blanc du monde … Alors bon, on saute le pas et on book notre 1er kiff: une journée en bateau sur la Grande Barrière de Corail.

On choisit l’option catamaran, en petit comité, sur un récif extérieur.

On se retrouve donc au port de Cairns, à 7h45 afin d’embarquer pour notre « croisière ». On se positionne sur les filets à l’avant avec un café et on quitte le port pour rejoindre notre 1er spot de snorkeling.

IMG_3958

IMG_3963

Là, je dois vous avertir qu’il n’y aura pas de photo de nous, équipés de nos seuls PMT et maillots de bain, dans une eau turquoise, entourés de poissons multicolores, tout droit sortis d’une pub Tahiti Douche des années 90.

La 1ere raison à cela, c’est que nous sommes obligés de revêtir des superbes combinaisons moulantes afin d’éviter les piqûres de méduses Irukandji, qui peuvent vous conduire direct à l’hôpital (c’est beau mais c’est dangereux, l’éternelle problématique australienne).

La 2ème c’est qu’à la place des masques proposés par l’équipage, on préfère s’équiper de nos masques ultra techniques Décathlon, qui, s’ils sont largement plus performants, sont un peu moins sexy qu’un masque classique (si tant est qu’un masque de plongée puisse être sexy).

Et enfin 3ème et dernière raison, c’est que je n’ai pas pris le risque d’amener mon reflex sur un terrain aussi humide. Vous allez donc devoir attendre un 120 secondes pour nous voir moulés façon homme-grenouille dans nos combi anti-méduses.

Mais ça ne m’empêche pas de vous dire à quel point nous avons passé une superbe journée.

Équipage compris, nous étions une vingtaine sur le bateau (ce qui est peu comparé à certaines compagnies). Ça permet de vite faire connaissance avec tout le monde et surtout de mieux profiter du snorkeling (moins de monde dans l’eau = plus de poissons). Je redoutais un peu la nage en haute mer, mais l’eau était tellement claire et au final peu profonde, que tout s’est bien passé. Bon on était un peu loin des images de corail multicolores qu’on nous vend dans les brochures, c’est triste à dire et surtout à constater, mais même sur les récifs extérieurs, une grande partie des coraux sont morts…

Mais l’expérience n’en reste pas moins magique, surtout quand, dans le second spot de snorkeling, on croise un requin du reef à quelques mètres de nous.

Avant de repartir pour Cairns et pour clôturer en beauté cette journée, l’équipe nous a offert un verre de vin blanc bien frais, qu’on a pu déguster tranquillement, à l’ombre de la voile sur les filets.

(Pour ceux qui passent par Cairns et préfèrent les petits comités aux maxi bateaux à toboggan de 80 personnes, on recommande à 100% Reef Daytripper pour une sortie d’une journée. On a vraiment apprécié la prestation. Tout a été fait en sécurité, dans une bonne ambiance et dans un total respect de l’environnement.)

IMG_3965

Je vous épargne la description de Cairns, qu’on a trouvé dénuée de charme et qui a pour seul mérite d’être une des portes d’entrée de la Grande Barrière de Corail. Les villages au nord de la ville sont bien plus plaisants, avec un coup de coeur pour Port Douglas.

PORT DOUGLAS

Petit village de 3200 habitants, c’était une alternative à la très touristique Cairns.

DSC00847

DSC00909

Le principal attrait, c’est la belle plage de sable blanc protégée par un filet, dont dispose la ville.

Oui parce que en plus de méduses qui sévissent la moitié de l’année, cette partie de l’Australie a un autre petit problème: les crocodiles marins ou salties comme on les appelle ici. Avec une longueur moyenne de 4 à 7m, ils peuplent les mangroves, estuaires et cours d’eau de l’extrême nord du Queensland. Il existe aussi des crocodiles d’eau douce, plus petits (jusqu’à 3m de long) qui peuplent les terres.

Vous l’aurez compris, on ne se baigne pas où on veut dans le Queensland, aussi on est toujours heureux de tomber sur une plage avec filet, surtout quand elle est aussi jolie que celle de Port Douglas.

L’autre point fort de la ville, c’est St Mary by the Sea, superbe église en bois blanc au bord de l’eau. J’en suis immédiatement tombé amoureuse (j’ai une passion sans fin pour les églises).

DSC00861

DSC00906

DSC00875

IMG_4353

DSC00891

Et la ville possède en plus, un impressionnant point de vue sur la mer de Corail (dommage que des veinards aient une maison juste en dessous qui gache un peu la vue).

DSC00922

Notre croisière magique sur la Grande Barrière de Corail et cette journée à flâner tranquille, comme deux touristes dans les rues de Port Douglas, nous ont permis de bien recharger nos batteries et c’est surexcités qu’on se dirige vers notre prochaine étape: la DAINTREE RAINFOREST.

* Oui je suis peut être un peu marseillaise, la faute à Pat’s qui déteint sur moi !!!

5 commentaires sur « North Queensland I: The Great Barrier Reef & Port Douglas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s